Information relative à vos contrats d’assurances suite au Covid-19

La situation actuelle liée au Covid-19 perturbe de nombreuses organisations.
Nous tenons à vous informer que nous avons mis en place toutes les mesures nécessaires pour permettre à nos collaborateurs de continuer à vous apporter le meilleur service clients possible.
L’ensemble des salariés de Verspieren sont en mesure d’exercer leur activité en télétravail.
Vous pouvez continuer à les contacter via les canaux habituels, en privilégiant si possible les emails, que ce soit pour vos messages ou vos envois de documents.
Nous restons tous mobilisés pour vous.

Mise en demeure

  • Pour non-paiement de prime:

Si l’assuré ne s’acquitte pas de sa prime en temps opportun, l’assureur est en droit de suspendre sa garantie, puis de résilier le contrat d’assurance.

L’assureur peut, dix jours après la date d’échéance, adresser une lettre recommandée à l’assuré ayant pour effet de suspendre sa garantie trente jours après sa date d’envoi. Cette lettre doit non seulement rappeler le montant de la prime et la date d’échéance, mais encore reproduire le texte de l’article L. 113-3 du code des assurances. Pendant les trente jours qui précèdent la suspension de la garantie, celle-ci demeure acquise à l’assuré. La résiliation peut intervenir dix jours après la suspension de garantie, soit quarante jours après l’envoi de la mise en demeure, si l’assureur l’a prévu dans le texte de la lettre avant le délai de suspension.

L’assureur peut également procéder à la résiliation par l’envoi d’une lettre recommandée, indépendante de la lettre de suspension. Cette lettre de résiliation produit son effet immédiatement et au plus tôt dix jours après la date de suspension de la garantie. Lorsque la garantie est suspendue et que le contrat n’est pas encore résilié, la garantie peut reprendre le lendemain à midi du paiement de la prime.

Ces délais sont impératifs et ne sauraient être réduits contractuellement.

Remarque:

  1. Certaines dispositions limitent ou annulent les effets de la suspension de la garan­tie. Il en est ainsi lorsque survient l’échéance principale car elle remet en cours la garantie, qu’elle soit réclamée ou non par l’assureur, pour autant que le contrat ne soit pas résilié.
  2. Les délais courent à compter de l’envoi et non de la réception de la lettre recom­mandée. Il faut prendre garde aux changements d’adresse qui retardent l’achemine­ment du courrier.
  • Intérêts moratoires:

La date de la mise en demeure est également celle à partir de laquelle courent les intérêts moratoires, dus en cas de non-paiement des primes ou de retard dans le règlement des indemnités.

A ce propos, il faut souligner que dès que l’indemnité a été fixée, la mise en demeure fait courir les intérêts moratoires, cela quand bien même l’assuré intenterait une action en justice pour obliger l’assureur qui contesterait sa garantie; en revanche, si la mise en demeure préalable n’a pas été faite, les intérêts moratoires ne courront qu’à partir de l’assignation.

Retour au dictionnaire
Nos conseils en vidéos