Information relative à vos contrats d’assurances suite au Covid-19

La situation actuelle liée au Covid-19 perturbe de nombreuses organisations.
Nous tenons à vous informer que nous avons mis en place toutes les mesures nécessaires pour permettre à nos collaborateurs de continuer à vous apporter le meilleur service clients possible.
L’ensemble des salariés de Verspieren sont en mesure d’exercer leur activité en télétravail.
Vous pouvez continuer à les contacter via les canaux habituels, en privilégiant si possible les emails, que ce soit pour vos messages ou vos envois de documents.
Nous restons tous mobilisés pour vous.

Sauvetage

En matière d’assurances, le sauvetage désigne la valeur des biens après sinistre.

L’as­suré ne peut en faire le délaissement à l’assureur en lui réclamant une indemnisation pour perte totale : la valeur de sauvetage vient en déduction de la valeur des biens au jour du sinistre, pour déterminer le montant des dommages.

L’examen du sauvetage permet, en outre, aux experts d’apprécier la consistance et la valeur des biens détruits. Pour toutes ces raisons, l’assuré doit préserver tout ce qui reste après le sinistre.

Selon la terminologie commune, le sauvetage consiste à minimiser les dommages au moment de l’événement. Ainsi certaines mesures de sauvetage sont-elles accompagnées de dommages pouvant réduire le “sauvetage” (exemple: dommages commis par l’intervention des pompiers en cas d’incendie). En matière d’assurance incendie, ces dommages sont assimilés à des dommages directs et garantis à ce titre.

D’une manière générale, les disposi­tions prises par l’assuré pour limiter les conséquences d’un sinistre sont prises en charge par l’assureur; a contrario, l’assureur pourrait reprocher à l’assuré de ne pas avoir pris les mesures de sauvetage nécessaires.

Remarque:

Certaines mesures de sauvetage pourraient avoir pour effet, soit de faire disparaître les éléments de preuve du sinistre (exemple: remplacement des serrures…), soit d’aug­menter très sensiblement le coût du sinistre. Dans ces cas, il est préférable d’obtenir préalablement un accord de l’assureur.

Retour au dictionnaire
Nos conseils en vidéos