Nos conseils en VIDEOS

Pour bien choisir vos assurances lors d’une création d’entreprise, découvrez notre vidéo.

Évaluez vos risques,
nous vous conseillons sur les assurances adaptées à votre activité

L’@ssureur Conseil, vos risques, nos conseils et vos assurances en ligne, comme son nom l’indique, vous conseille en fonction des risques dédiés à votre profession. Chaque fiche métier du site vous est présentée en 6 grandes familles de risque. Pour chacune d’elle, nous indiquons par le pictogramme les menaces pouvant peser sur votre profession. Vous y trouverez associés nos conseils symbolisés par , puis vous pourrez avoir accès à différentes solutions d’assurances proposées par Verspieren ou par les différents acteurs du marché.

  • Familles de risques du métier
  • Nos conseils
  • Nos solutions en assurance

Notre conseil #7

Soyez attentifs aux clauses des marchés passées avec des « grands donneurs d’ordre » et plus généralement à celles qui vous sont « inhabituelles »

Des clauses conventionnelles peuvent parfois vous être demandées par un co-contractant telles que :
– renonciation ou abandon de recours en sa faveur ;
– transfert de responsabilités à votre charge ;
– clause d’agir ou d’assurance pour compte en faveur de votre co-contractant pour certains risques ;
– garantie contractuelle de vos prestations ou de vos fournitures.

Ces clauses qui concernent pour l’essentiel votre responsabilité civile professionnelle sont souvent qualifiées de clauses exorbitantes*.

Pourquoi ?
Par rapport aux textes légaux, elles mettent à la charge de celui qui les accepte une ou plusieurs obligations excédent(s) par nature celle(s) susceptible(s) d’être librement consenti(s) par quiconque dans le cadre des lois civiles et commerciales.

Ce que vous devez savoir et ce que vous devez faire :
De telles clauses et leurs conséquences financières pour votre entreprise doivent être analysées par vous et vos conseils au plan technique et juridique avant toute acceptation.
Les contrats d’assurance, en règle générale, les excluent de leur garantie.
Une déclaration préalable à votre assureur est impérative avant de vous engager, s’agissant d’une extension à votre contrat d’assurance, sachez qu’il lui sera possible de la refuser en tout ou partie, mais aussi de subordonner son accord éventuel à des conditions spécifiques, par exemple surprime, franchise plus élevée…
Toute renonciation à recours éventuelle pour dommage corporel est contraire à l’ordre public et serait déclarée non écrite par un juge.

*de telles clauses sont déclarées abusives de la part d’un professionnel vis-à-vis d’un consommateur, elles sont admises, du moins pour la plupart, entre professionnels.

Voir tous nos conseils

Des clauses conventionnelles peuvent parfois vous être demandées par un co-contractant.